Olivier de Frouville est professeur de droit public à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) et directeur du Centre de Recherche sur les Droits de l’Homme et le Droit Humanitaire / Paris Center for Human Rights (C.R.D.H.) Il est également membre de l’Institut Universitaire de France

Parallèlement à sa carrière universitaire, il travaille depuis plus de vingt ans en tant qu’expert en matière de droits de l’Homme dans le cadre de l’ONU. En juin 2019, il a été élu membre du Comité sur les disparitions forcées des Nations Unies. Auparavant, il a été membre du Comité des droits de l’Homme des Nations Unies (2015-2018) et du Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires (2008-2014), dont il a été le Président-Rapporteur d’avril 2012 à octobre 2013.  Il a également été membre du Comité de coordination des procédures spéciales des Nations Unies durant l’année 2013-2014.

Depuis 2009, il est expert désigné par la France au titre du Mécanisme de la dimension humaine de l’O.S.C.E.

Au niveau national, il a été membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme française (CNCDH) entre 2009 et 2015.

De août 2011 à août 2012, Olivier de Frouville a été «visiting fellow» au Lauterpacht Center for International Law de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) et à Clare Hall, un collège de l’Université de Cambridge, dont il est devenu membre à vie en 2013.

Ses domaines de recherche couvrent le droit international général, la théorie du droit international, le droit international des droits de l’Homme, le droit international humanitaire et le droit international pénal.

Dans le cadre de l’Institut Universitaire de France, il mène une recherche consacrée à une « théorie démocratique du droit international ».

» Les impasses juridiques du pass sanitaire | Revue des droits et libertés fondamentaux ⁦@RevueDLF⁩ http://www.revuedlf.com/droit-administratif/billet-dhumeur-les-impasses-juridiques-du-pass-sanitaire/

The Committee’s decision responds to a complaint filed by M.M., a 67-year old Mauritius national, who claimed that the country’s smart identity card system has contravened his privacy right under Mauritius’s constitution and the covenant.
#HRCttee
#ICCPR https://twitter.com/untreatybodies/status/1418178235251232768

Load More...